La Programmation Neuro-Linguistique (PNL)

Les définitions de la PNL sont trés nombreuses et il est parfois difficile de s’y retrouver dans tout ce jargon technique. Selon la définition de Wikipédia, « la programmation neuro-linguistique est un ensemble coordonné de connaissances et de pratiques dans le domaine de la psychologie fondées sur une démarche pragmatique de modélisation, en ce qui concerne la communication et le changement »

Selon Robert Dilts, la PNL nous explique « comment les interactions entre la pensée (Neuro) et le langage (Linguistique) organisent le fonctionnement de notre corps et de nos comportements (Programmation) et les résultats que nous obtenons. » Nous parlons également souvent de « l’étude de l’expérience subjective » d’un individu. 

Il est donc impossible de cloisonner la PNL en quelques mots dans une définition, les différentes définitions de la PNL permettent de nous donner une meilleure compréhension de son champs d’intervention (la psychologie), son objet (modéliser l’excellence en termes de communication et de changement) et ses moyens d’actions (un ensemble coordonné de connaissances et de pratiques). 

Que veut dire le sigle « PNL » ? 

Ce terme est à première vue un peu difficile à comprendre, nous allons le décomposer afin d’éclaircir et préciser sa signification.

  • Programmation: Lorsque nous parlons de programmation ou de programmes, nous souhaitons évoquons tous les automatismes qui sont liés à nos apprentissages. Que ce soit pour apprendre à marcher, courir, parler, manger, conduire…vous avez dû intégrer certains savoirs et mécanismes qui se sont gravés dans votre structure neuronale et plus largement dans votre cerveau. Ces mécanismes constituent aujourd’hui des habitudes et des automatismes qui font que vous êtes en « pilote automatique » une bonne partie de votre temps.
  • Neuro : Ce terme fait référence à notre système nerveux. Toutes nos expériences dépendent de notre représentation sensorielle car nous percevons les événements qui surgissent dans notre vie à travers nos sens (la vue, l’ouïe, le toucher…). Ces perceptions influent sur nos sentiments et nos émotions qui vont eux-mêmes influer sur notre comportement.
  • Linguistique : fait référence au langage. Notre manière de nous exprimer par la parole et nos geste (verbal et non verbal) est le reflet de ce que notre personnalité.

Les créateurs de la PNL

La PNL a été créée dans le milieu des années 70 aux Etats-Unis par John Grinder (linguiste et psychologue) et Richard Bandler (mathématicien et praticien en Gestalt-thérapie). Certains thérapeutes parvenaient à obtenir des résultats probants avec des patients réputés comme étant très difficiles alors que d’autres échouaient systématiquement. Les deux créateurs de la PNL ont ont donc observé ces « super thérapeutes » et les ont considéré comme des modèles d’excellence en matière de communication interpersonnelle, d’apprentissage et de changement. 

Les premiers modèles d’excellence de la pnl ont donc été des thérapeutes d’exception tels que Milton Erickson (fondateur de l’Hypnose Ericksonienne), Virginia Satir (thérapie du couple et de la famille), et Fritz Perls (fondateur de la Gestalt-Thérapie).

La PNL s’inspire donc très largement des travaux réalisés par ces thérapeutes,  John Grinder et Richard Bandler n’ont rien inventé mais ont seulement modélisé les stratégies d’excellence de ces communicateurs d’exception.

John Grinder et Richard Bandler

Comment se déroule une séance de PNL ? 

La PNL est une approche orientée atteinte de résultats et non résolution de problèmes. En d’autres termes, la PNL vise plutôt à se focaliser sur les démarches et les mécanisme à mettre en place afin de réussir plutôt que d’essayer de comprendre pourquoi vous n’avez pas réussi auparavant. La PNL s’intéresse donc à « comment ça marche quand ça marche » plutôt qu’à expliquer « pourquoi ça ne marche pas« . En focalisant votre attention sur ce qui n’a pas fonctionné ou ne fonctionne pas, vous perdez votre énergie et ne contribuez pas à mettre tous vos efforts pour changer de direction et atteindre vos objectifs. Ce dernier point fait que la PNL donne très souvent des changements rapides et s’inscrit dans les thérapies brèves. 

Après avoir établi un lien de confiance avec la personne en question, le praticien accompagnera son patient à travers les étapes suivantes

  • Comprendre  « l’état présent » (Dans quelle situation se trouve actuellement le patient ?)
  • Définir un objectif (Quel(s) objectif(s) souhaitent-ils atteindre ?)
  • Définir des actions et une stratégie afin d’atteindre ce dernier (Que faut-il changer ? Sur quels points faut-il travailler ?)
  • Appliquer les techniques PNL les plus appropriées (Quelles techniques peuvent aider le patient à mobiliser une ressource particulière ?)
  • Vérifier le résultat (si la réponse est positive, l’objectif est atteint, si elle est négative, il faudra alors appliquer une autre technique) 

Le praticien PNL devra avoir un rôle de guide dans la recherche de solutions avec son patient mais c’est ce dernier qui devra effectuer les démarches nécessaires afin de mettre en place les actions qui le mèneront vers la réussite. L’idée n’est pas de créer une relation de dépendance mais que la personne accompagnée puisse voler de ses propres ailes et appliquer lorsqu’elles le souhaitent les techniques qui lui auront été enseignées par le praticien. 

Praticien PNL et son patient

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *