L’EFT – Démonter les croyances limitantes

Dans cet article, je vais vous parler des croyances limitantes, celles qui nous empêchent d’avancer sereinement vers nos objectifs. Nous avons tous des croyances sur nous mêmes et sur les autres, certaines nous paraissent réelles et incontestables, d’autres retiennent moins notre attention.

L’ensemble de nos croyances façonnent notre « carte du monde » et représente un filtre à travers lequel nous voyons le monde qui nous entoure. Si vous souhaitez avoir plus de détails sur cette dernière affirmation, je vous invite à lire l’article « Le modèle de communication de la PNL » en cliquant ici.

Si vous pensez que la pluie est une catastrophe, vous risquez de passer une mauvaise journée les jours de pluies, toutes les événements que vous allez vivre (aller au travail, sortir dans la rue, aller chercher les enfants à l’école…) vont vous paraître une expérience déplaisante.

Si vous souhaitez changer vos comportements et vos réactions face aux événements, il va être nécessaire de détecter vos croyances limitantes (qui siègent dans votre inconscient) afin de les éliminer ou les changer.

Afin de changer votre réaction face aux événements, changez d'abord vos croyances

Afin de changer votre réaction face aux événements, changez d’abord vos croyances

Nos croyances sont influencées par nos expériences

Nous vivons des événements tout au long de notre vie, ces événements se manifeste sous forme d’expériences. Certaines de ces expériences ont été agréables pour vous, d’autres ont été stressantes et désagréables.  En fonction de l’intensité de ces expériences ou du moins de l’importance que vous leur avez accordé, vous allez développer des croyances, ces dernières peuvent être aidantes ou limitantes. Dans le cadre de l’EFT, nous travaillerons sur les croyances limitantes. 

Plus concrètement, comment se crée-t-on des croyances limitantes ?

La table des croyances

Afin de répondre de manière illustrée à la question précédente, nous pouvons utiliser la table des croyances. La planche étant la croyance que nous entretenons, soutenue par des références (les pieds) qui sont le fruit des expériences que nous avons vécu précédemment. 

Admettons que vous avez la croyance « Je suis nul en mathématiques » (planche de la table). Comment avez vous développé cette croyance ?

Certains événements ont surgi dans votre vie et ils vous ont marqué (pieds de la table). Par exemple, durant votre scolarité, vous avez obtenu des notes très moyennes en mathématiques. Ayant constaté ces résultats moyens, vos parents et votre professeur de math vous ont répété avec insistance que vous n’étiez pas fait pour les mathématiques. De plus, vous n’avez pas obtenu votre baccalauréat car votre note en mathématiques était trop faible.

Une série d’événements ayant entraîné de mauvaises expériences ont crée la croyance que vous êtes mauvais en mathématiques. Par conséquent, vous évitez tout ce qui est en relation avec l’arithmétique, les calculs ou tout ce qui s’apparente à des mathématiques, ce qui vous limite dans votre vie professionnelle. 

La table des croyances

La table des croyances

L’EFT et les croyances limitantes

L’objectif de l’EFT est de déconstruire ces croyances qui nous limitent. Pour démonter ces croyances une à une, il va être nécessaire de revenir sur les expériences qui ont participé à les créer. Au plus nous allons travailler sur des expériences spécifiques et au plus le travail réalisé avec l’EFT sera efficace. Il est nécessaire de déraciner toutes les références (pieds de la table) qui soutiennent la ou les croyances (planche de la table) afin de « faire tomber » cette croyance et sentir une réelle libération. 

Si nous revenons sur l’exemple précédent, nous ne travaillerons pas uniquement sur la croyance « Je suis nul en mathématiques » mais sur les expériences associées qui ont créé cette croyance et qui la soutiennent toujours et donc « J’ai toujours eu des mauvaises notes en maths », « Mes parents m’ont toujours dit que j’étais mauvais en maths », « Mon prof de maths… ». En revenant sur ces expériences et en scindant la croyance générale (plateau de la table) en événement (ou expériences) spécifiques (pieds de la table), nous serons beaucoup plus juste et efficace. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *