10 minutes de méditation par jour (Andy Puddicombe)

 

Dans son intervention, Andy Puddicombe souligne la frénésie et le rythme effréné de nos vies quotidiennes, « nous sommes en permanence en train de faire quelque chose » rappelle t-il, il nous invite à nous interroger sur  la question suivante :

À quand remonte la dernière fois où vous n’avez rien fait ? 10 minutes seulement , sans être dérangé ? Et quand je dis « ne rien faire », je parle vraiment de ne « RIEN faire ». C’est-à-dire pas de courriels, ni de SMS, ni d’internet, pas de télé, pas de causette, ne pas manger, ne pas lire, ne même pas s’asseoir pour se remémorer le passé ou faire des projets d’avenir.

Les gens dans le public semblent perplexes face à question, ils ne savent pas vraiment comment réagir, nous entendons même des rires en arrière plan. Ces réactions nous montrent la faible importance que la majorité des gens accordent à leur esprit.

Andy Puddicombe conférence

Andy Puddicombe – Conférence TED

Notre esprit, une ressource souvent sous-estimée

Nous sommes tous prêts à faire de longues études dans le but d’obtenir un travail convenable, à exercer un sport plusieurs fois par semaine afin de maintenir une bonne condition physique, certains accorderont même plusieurs années de leur vie à s’entrainer pour exceller dans une discipline (sport, musique…) mais qu’en est-il de notre esprit ? Il est le filtre à travers lequel nous percevons toutes les choses qui nous entourent et que nous qualifions nos expériences (bonnes, mauvaises…). Nous ne pouvons pas fuir notre esprit, lui dire « OK, stop maintenant, ça suffit! », nous devons tous cohabiter avec lui et en permanence, il faut donc en prendre soin, s’entrainer à mieux le connaitre, lui accorder plus de temps au quotidien.

Négliger son esprit est une piètre stratégie car les évènements que la vie vous réserve auront beaucoup plus de chances de vous faire trébucher si vous ne savez pas comment y faire face. Confronté  au stress et aux défis de la vie, tout le monde ne réagira pas de la même manière :

Certaines personnes s’enferment dans le travail, reconnaissantes d’y trouver là une distraction pour l’esprit. D’autres se tournent vers leurs amis, leur famille, à la recherche de soutien. D’autres se mettent à picoler, à prendre des médocs… Moi, c’est en devenant moine que j’ai fait face à cette situation. J’ai abandonné mes études et je suis parti dans l’Himalaya, je suis devenu moine, et j’ai commencé à étudier la méditation.

Sommets Himalaya

L’Himalaya : la plus haute chaîne de montagnes du monde

L’observation de notre esprit, la clé de la libération

La méditation nous donne une méthode, une ligne de conduite, une stratégie afin de mieux accueillir les pensées désagréables, celles qui font que vous vous sentez stressé, angoissé, vidé de vos ressources. S’entrainer à revenir et à rester dans le moment présent est donc primordial si nous souhaitons être stable émotionnellement. Car nous sommes en réalité et la grande majorité du temps, totalement absorbé(e)s dans nos pensées, nous n’avons aucun choix, nous subissons le vacarme de notre esprit qui nous submergent de pensées tout au long de la journée.

Et c’est seulement en apprenant à observer l’esprit de cette façon que nous pouvons commencer à nous débarrasser de ces scénarios et de ces états d’esprit.

Observation loupe

 

Notre objectif consistera donc à être plus présent et plus attentif grâce à la méditation, je vous expliquerai comment faire, pas à pas, pour avancer vers ce but.

Eddy B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *